Nation des Cris de Chisasibi

Auparavant la communauté insulaire de Fort George, la Nation des Cris de Chisasibi (NCC) est maintenant l’une des plus grandes communautés côtières cries situées sur le littoral oriental de la baie James. La communauté et ses quelque 2 000 résidents ont été réinstallés sur le continent entre les années 1978 et 1980. Lors de la réinstallation, plus de 200 maisons ont été déplacées vers leur nouvel emplacement puis rénovées. Aujourd’hui, la NCC compte une population de plus de 5 000 membres inscrits, dont plus de 90 % vivent dans la réserve, et 939 logements, y compris plus de 224 logements sociaux, 547 logements locatifs et 168 logements de propriétaire-occupant. Chisasibi a besoin de 1 000 logements supplémentaires pour résoudre la crise du logement.

En 2007, Chisasibi a mis sur pied un programme de prêts destinés à financer ou à refinancer l’achat, la construction ou l’amélioration de logements. Les prêts hypothécaires pour logements de propriétaire occupant étaient combinés à un programme de subventions d’accès à la propriété pour favoriser l’accès à la propriété.

Depuis le début de son partenariat avec le Fonds en 2014, la NCC a approuvé et traité 46 prêts à l’habitation, dont 17 seulement en 2020 dans le cadre du Programme d’amélioration des modalités de credit du Fonds. À l’exception d’un prêt de refinancement, tous les prêts à l’habitation étaient destinés à la construction de logements neufs et à l’accession à la propriété privée. Les montants des garanties des prêts variaient d’environ 150 000 $ à 500 000 $. Bien que seulement des mises de fonds minimales soient requises, certains membres ont depose une mise de fonds plus importante.

Quand il s’agit de la construction de nouveaux logements, Chisasibi contracte un prêt global et vend ensuite les maisons aux membres. Une subvention est offerte pour les nouvelles constructions afin d’encourager l’accession à la propriété et de la rendre plus abordable compte tenu de l’éloignement de la collectivité et du coût des matériaux. Il est evident qu’il y a une demande de maisons, car elles sont vendues avant même de la fin des travaux de construction. Toutes les maisons sont construites par des entrepreneurs locaux autorisés de Chisasibi sélectionnés dans le cadre d’un processus d’appel d’offres public. Chisasibi offre trois conceptions architecturales parmi lesquelles les propriétaires peuvent choisir.

Les ateliers communautaires organisés par le spécialiste en DP du Fonds, Scott Flamand, sur l’accession à la propriété et les finances personnelles ont connu un succès retentissant, avec une participation moyenne à chaque séance se situant entre 25 et 30 membres de la collectivité. En plus des ateliers, les réservations pour les services d’information, qui comprennent des conseils financiers individuels, étaient complètes et les séances de counseling duraient en moyenne 30 minutes. Il s’agit d’un service individuel confidentiel offert gratuitement par le Fonds à toutes les Premières Nations participant à son programme.

Chisasibi s’enorgueillit du fait qu’il n’y a eu aucun défaut de paiement dans le programme de prêts à l’habitation depuis sa création en 2007. Alors que la NCC se prépare à construire 20 unités supplémentaires en 2021, leur cas prouve que le système fonctionne et devrait continuer.

Le directeur du logement à la retraite, Sydney Chewanish, a fait observer que la COVID-19 a ralenti les activités de construction au cours de la dernière année puisqu’elle a retardé la livraison des matériaux et interrompu les activités alors que la santé et la sécurité des personnes étaient menacées. Sydney attribue le succès du Chisasibi Housing Department à « l’expérience et à l’engagement d’aider et d’écouter les gens, de découvrir ce qu’ils veulent et de bâtir à partir de là ». Il estime que le système mis en place à Chisasibi fonctionne et qu’il peut continuer malgré la mise en œuvre du nouveau programme d’accession à la propriété par le gouvernement de la nation crie, qui offre une subvention au propriétaire individuel. Le fait d’avoir un prêteur près de chez soi et dans la collectivité rend les choses plus faciles.

En 2019, le Service des incendies de Chisasibi a entrepris une aventure pour protéger son patrimoine, sa collectivité et ses foyers. Avec le soutien du Fonds, la CNC s’est associée au Justice Institute of British Columbia (JIBC), Division des incendies et de la sécurité, pour accréditer cinq évaluateurs d’incendie et former quinze des membres du Service des incendies afin qu’ils obtiennent la formation en pratiques de lutte contre l’incendie de niveaux 1 et 2, conformément à la norme 1001 de lutte contre l’incendie de la National Fire Protection Association (NFPA) selon la National Board on Fire Service Professional Qualifications et l’International Fire Service Accreditation Congress.

« Je tiens à dire très clairement à quel point il est fundamental d’assurer la sécurité de base de nos collectivités, et à quel point le travail que vous faites avec vos diplômés est important. Sans cette assurance et un sentiment de sécurité dans nos collectivités, rien d’autre n’est possible. Aucun rêve ne peut être imaginé sans sentiment de sécurité… aucune vision grandiose et noble ne peut intégrer notre conscience, et aucune ambition inspirée ne peut s’enraciner là où les gens ne se sentent pas en sécurité. En vous engageant à assurer notre sentiment collectif de sécurité, vous apportez une contribution à notre peuple, dont vous ne vous imaginerez peut-être jamais l’ampleur. » – Abel Bosum, grand chef du Grand Conseil des Cris du Nord-du-Québec

La Nation des Cris de Chisasibi (CNC) a accueilli la JIBC, Division des Incendies et de la sécurité, pour présenter le programme 1052 d’évaluation des incendies d’une durée de deux jours. Cinq professionnels du Service des incendies de la Nation des Cris de Chisasibi et cinq professionnels des services des Incendies des collectivités voisines de Whapmaguustui et de la Nation des Cris de Mistissini y ont participé. Une fois qu’ils ont obtenu leur accréditation de la JIBC, les évaluateurs sont autorisés à faire une évaluation au nom de la Division des Incendies et de la sécurité de la JIBC. Les évaluations admissibles comprennent la surveillance des tests et des examens accrédités, la realization d’évaluations fondées sur les compétences ou l’évaluation des travaux des cours en personne, mixtes ou en ligne. Pour obtenir l’accréditation d’évaluateur, les participants doivent obtenir une note de passage de 75 %. À la fin du programme de deux jours, les dix participants sont devenus des évaluateurs accrédités par la JIBC.

Quatre des participants au programme d’évaluation de la JIBC ont été en mesure d’aider la JIBC à évaluer une séance de formation visant à accréditer quinze membres du Service des incendies de Chisasibi. Au cours du printemps et de l’été 2019, les membres non accrédités du Service des incendies de la CNC ont été évalués sur des sujets comme les activités à l’extérieur et à l’intérieur des pompiers, les interventions complètes de lutte contre les incendies, la sensibilisation aux matières dangereuses et les interventions liées à celles-ci, en plus de deux exercices d’incendie réels. Une cérémonie de remise des diplômes a été organisée par le gouvernement de la Nation des Cris dans la région de la capitale nationale en novembre 2019.

Nation Heiltsuk

Haítcístut est une expression Heiltsuk qui signifie « renverser la vapeur et redresser la situation ». Fondés sur le concept du potlatch Heiltsuk, la Nation Heiltsuk et les gouvernements fédéral et provinciaux ont entamé le processus de réconciliation Haítcístut...

Première Nation du Lac Seul

La Première Nation du lac Seul est située dans la partie nord-ouest de l’Ontario et est composée de trois collectivités distinctes et séparées – Frenchman’s Head, Kejick Bay et Whitefish Bay – avec une superficie totale de 66 248 acres. La population vivant...

Membertou

Depuis son tout jeune âge, Ryan Ginnish, un membre de la bande Membertou, rêvait de construire sa propre maison. Il savait exactement ce qu’il voulait pour lui et sa famille – une maison différente des autres. Certains des choix que Ryan et son épouse Jacquie ont...

Première Nation Miawpukek

La Première Nation Miawpukek a la distinction d’être la toute première Première Nation à demander de travailler avec le Fonds après avoir ouvert ses portes en 2008, ainsi que la première collectivité à avoir été approuvée pour un programme de prêts et le...

Mohawks de la Baie de Quinte

Les Mohawks de la baie de Quinte (MBQ) se trouvent dans le sud de l’Ontario, à environ 250 kilomètres à l’est de Toronto et à 250 kilomètres au sud-ouest d’Ottawa. Les Mohawks de la baie de Quinte sont le nom officiel de la bande et le nom de la réserve est le...

Nuxalk Nation

Comme c’est le cas pour bien des collectivités éloignées, la Nuxalk Nation, située à Bella Coola, en  Colombie-Britannique, avait de la difficulté à former et à trouver de la main-d’œuvre qualifiée. La Nation a jugé nécessaire d’offrir une formation dans les...

Bande de Seabird Island

« Je veux avoir un impact sur les gens et je rêve d’établir une norme de ce que nous pouvons faire en tant qu’Autochtones. » – Shawnrae Gabriel Shawnrae et Brandy ont grandi avec des experiences d’enfance semblables. Les deux venaient de  familles...

Nation Siksika

« Vous n’avez qu’à suivre vos rêves. Si vous voulez quelque chose, vous devez aller de l’avant, avec  beaucoup de soutien de la part des autres. N’abandonnez jamais. Il faut continuer quoiqu’il arrive. Il y a aussi quelque chose qui va vous arriver. Vous devez...

Bande Indienne de Tobacco Plains

Bande indienne de Tobacco Plains citée tout au long de cette article sous le nom traditionnel de Yaq̓it ʔa·knuqⱡi ‘it. Le parcours de la bande Yaq̓it ʔa·knuqⱡi ‘it, en passant du développement des capacités « seulement » à l’amélioration des modalités de crédit, a...